Consignes d’utilisation ARtoBuild

Mis à jour : juil. 16

— Mode opératoire ARtoBuild–


Introduction

Bienvenue sur la page ARtoBuid.


ARtoBuild est un outil de Scan3D développé par bimeo. Son objectif est de relever des volumes 3D directement au format IFC (OpenBIM). Les usages peuvent être nombreux et variés.

Les plans sont extraits au format IFC2x6, IFC4 et PDF. Un rapport photographique sera édité pièce par pièce pour visualiser les éléments du bâtiment.

Le premier usage consiste à réaliser une maquette BIM des bâtiments par scan intérieur pour engager un parcours vers la rénovation des bâtiments. A partir du fichier IFC réalisé, il sera possible de l’exporter dans les outils de calculs énergétiques (CYPE ou Perrenoud).


Préparation et utilisation en mode TANGO

L’outil ARtoBuild a été développé sur les technologies Tngo et ARcore. A ce jour, la technologie Tango reste la plus précise et la plus robuste. Toute l’équipe travaille pour rendre ARCore aussi performante. La technologie Tango est présente sur les 2 smartphones Lenovo Phab 2 pro et Assus Zenfone AR.

Ouverture de ARtoBuild

A l’ouverture de l’application, l’écran indique que vous devez vous connecter et suivre cette formation.

  1. Pour vous connecter à bimeo, vous pouvez le faire en cliquant sur le logo bimeo connect 

  1. Le (?) renvoie sur cette page pour lire le mode opératoire,

  2. le (¡) renvoie sur les conditions générales d’utilisation,

  3. Le bouton (Nouveau) crée un nouveau projet,

  4. Le bouton (Projets) retourne sur la liste des projets créés,

  5. Le bouton (Quitter) permet de sortir de l’application.

Connexion avec la plateforme app.bimeo

La connexion vers app.bimeo n’est pas une obligation pour démarrer l’opération de scan3D. Toutefois, vous devrez vous connecter à la plateforme app.bimeo pour récupérer les maquettes et fichiers numérisés. Nous conseillons donc de le faire au plutôt pour faciliter les transferts. En pré-requis, vous devez avoir un compte actif sur bimeo (voir www.bimeo.fr).

La connexion entre ARtoBuild et app.bimeo se fait via une clé codée unique (Token). Pour trouver ce Token, vous devez vous connecter à bimeo (www.bimeo.fr) avec vos identifiants.

Après avoir saisi vos identifiant, vous trouvez en haut à droite dans la barre noir le bouton (API), pour accéder à toutes les connexions possibles avec bimeo. Dans cette page vous pouvez générer un Token en cliquant sur le bouton (Générer un nouveau token).

Sélectionnez ARtoBuild et confirmez le mot de passe de votre compte BIMEO, le token s’affiche. Il vous suffit ensuite de le copier. En revenant dans l’application ARtoBuild et en cliquant sur (BIMEO connect), vous pourrez le coller pour vous connecter. (voir images suivantes).


En validant la connexion, vous pourrez exporter vos projets sur l’espace ARtoBuild de votre compte bimeo.

L’explication en vidéo :


Créer un nouveau projet

Le bouton (Nouveau) ouvre une fenêtre de paramétrage :


  1. Indiquez le nom du projet (obligatoire), le nom de l’utilisateur, l’adresse et l’entreprise (facultatif),

  2. Corrigez les épaisseurs des murs extérieurs et intérieurs et l’épaisseur des dalles (valeurs qui permettront de concevoir le modèle BIM),

  3. Si besoin, vous pouvez saisir des informations dans l’onglet « Commentaires »,

  4. Validez les mentions légales (accessibles depuis l’accueil (¡)).

Scanner une pièce

Prérequis

L’opération de scan nécessite une mise en opération et un usage spécifique du smartphone.


1. Tenue du Smartphone

Pendant l’opération de scan, le Smartphone se tient horizontal. Il est important d’appliquer les règles suivantes :

  1. Ne pas faire de gestes rapides, au risque de perdre le scan,

  2. Ne pas faire obstruction aux capteurs (Appareil photo et capteurs au dos de l’appareil) – L’utilisation d’une poignée équipée d’une dragonne est recommandée pour faciliter l’utilisation.


2. Luminosité

La luminosité de la pièce scannée est un critère important dans l’utilisation et la stabilité de AR2Build.

  1. Ne pas exposer l’appareil à un rayonnement intense ou à un fort contraste lumineux,

  2. L’utilisation de AR2Build nécessite un éclairage minimum. N’hésitez pas à utiliser l’éclairage artificiel avant le scan.


3. Distance au mur


Si les volumes ne permettent pas un recul de 1,5 m (couloir), il est possible de détecter les murs de biais. Avec un minimum de déplacement, il est possible de détecter les murs. (voir ci-après).




4. Magnétisme et ordre de scan des murs


Déroulé du Scan

L’opération de scan nécessite toute l’attention de l’utilisateur. Si une des conditions précédentes n’est pas respectée, le scan peut « décrocher » ce qui fait perdre le tracking. Dans ce cas, les murs scannés peuvent perdre leurs références et ne plus être conformes aux volumes de la pièce. Dans ce cas, nous conseillons d’annuler l’opération pour la reprendre à l’étape initiale.

L’opération de scan se déroule en 3 étapes.

Les pièces sont scannées une à une et assemblées dans un éditeur d’étage. A l’heure actuelle, AR2Build ne permet pas de générer plusieurs étages, mais cette fonction est dans notre RoadMap.

Le synoptique suivant explique les différentes étapes du scan fait avec AR2Build.



1. Détection du sol


Après avoir validé les paramètres du projet, le smartphone se met en attente du début du Scan.


Validez le mur en cliquant sur le bouton vert à droite de l’écran.



2. Détection du plafond


Validez le plafond en cliquant sur le bouton vert à droite de l’écran.

Il est également possible d’indiquer la HSP (Hauteur Sous Plafond) s’il n’y a pas de plafond plat détectable.



3. Détection des murs

La sélection des murs se fait TOUJOURS de gauche à droite.


Cette première étape place le premier mur.

A tout moment du scan des murs, il est possible de :

  1. Désactiver/activer le magnétisme des murs à 90°,

  2. Retourner au mur précédent,

  3. Quitter le scan,

  4. Annuler les opérations et revenir au début (sol).

Validez le mur en cliquant sur le bouton vert à droite de l’écran.


Le premier mur a été validé.

La flèche jaune indique le sens du scan.

A partir de ce moment il est possible de vérifier la trajectoire du mur par la ligne supérieure qui représente l’arête Mur/plafond.

Il est important de garder des éléments de contraste (motif ou volume) pour éviter la perte du scan. Une des solutions est de viser le haut du mur pour s’assurer d’avoir un effet « volume » entre le mur et le plafond.


A chaque fois que l’appareil détecte un mur, il affiche la mire verte.

Si l’angle avec le précédent mur est compris entre 80° et 100°, le magnétisme s’active (s’il a été activé), le bouton s’affiche en orange et l’angle sera forcé à 90°.

S’il le bouton reste gris, l’angle ne sera pas forcé à 90°.


Après chaque mur validé les cotes s’affichent à l’écran.

L’opération se répète pour chaque mur.


Après avoir scanné tous le murs, il suffit de retourner à l’endroit du premier mur. Une mire jaune indique la zone de sélection. En passant sur cette zone la mire devient verte. La validation du mur ferme le scan et rend définitif le scan des surfaces. A partir de ce moment, le mode Réalité Augmentée permet de se promener dans la pièce et de visualiser le plan 3D coté.

3 actions sont possibles :

  1. Placer des ouvertures (Fenêtres ou portes),

  2. Prendre des photos (commentaires au format BCF),

  3. Valider le scan et sortir du menu « prise de vue ».


4. Mode Réalité Augmentée

Ce mode permet à l’utilisateur de visualiser le scan dans l’environnement réel.

Création des ouvertures




Après avoir pointé le premier point il suffit d’étirer la diagonale pour intégrer l’ouverture. En validant le second point, l’ouverture est définie.


Les portes se différencient automatiquement des fenêtres, lorsque l’ouverture débute au niveau du sol. Un magnétisme permet de maintenir le pointeur au sol à proximité de celui-ci.

Intégration des photos




La photo apparaît pour être validée. Les photos sont prises au grès des annotations souhaitées par l’utilisateur. Ces annotations seront par la suite de véritables aides pour l’enrichissement de la maquette (détail technique, présence d’objet, type de matériaux …)


5. Commentaires des annotations


Après cette étape il ne sera plus possible de revenir au mode « Scan3D »

Annotations des photos


Chaque photo peut être accompagnée d’un titre et commentaire qui seront intégrés dans le BCF

En validant cette partie vous sortez DÉFINITIVEMENT du menu « Commentaires »!

Assembler les pièces – LAYOUT

Introduction

Après avoir scanné une pièce, AR2Build ouvre une zone qui permet d’assembler les pièces entre elles pour créer un étages ou regroupement de pièces.

Cette partie participe fortement au résultat du scan, à la qualité de l’application et aux usages identifiés. Même si de nombreuses améliorations sont identifiées pour rendre robuste ce processus d’assemblage, le mode « LayOut » est utilisable en l’état avec un certain nombre de précautions.

Il est important de noter qu’il n’existe pas de bouton « Retour ». Il est donc essentiel de réaliser des sauvegardes régulières.


1. Description des boutons

Le visuel ci-après représente l’espace d’assemblage des différentes pièces scannées :

  1. Les 4 boutons à droite permettent de quitter le mode « LayOut »

  2. Sauvegarder le projet – Il est conseillé de TOUJOURS sauvegarder le projet après la création d’une pièce ou l’utilisation du « LayOut »

  3. Accéder au menu de gestion des fichiers PDF

  4. Signe + => Ajout d’une pièce par l’outil de Scan

  5. Signe v => Quitter le mode – ATTENTION ce bouton n’enregistre pas les modifications. Ce qui permet de revenir au dernier enregistrement en cas d’erreur.

  1. Les 3 boutons en haut à gauche participent aux options du visuel :

  2. Affichage 2D/3D

  3. Afficher/masquer les côtes

  4. Afficher/masquer les positions caméra des photos

  5. Les 2 boutons à gauche avec les flèches permettent de se déplacer entre les étages

  6. Les boutons + et – permettent de de créer ou supprimer un étage


2. Modification d’une pièce

Un clic sur une pièce permet de faire apparaître l’écran suivant

La modification des cotes assure un ajustement des cotes des murs de la pièce suivant 3 options :

a. Angle et une cote fixe

Pour modifier une cote il suffit de sélectionner :

  1. Un mur => qui désignera la cote à modifier (ligne verte)

  2. Un angle => Qui désignera le sens de déformation de la cote (rond rouge)

Dans notre cas la déformation se fait en figeant l’angle sélectionné par le rond rouge et en modifiant la longueur du mur sélectionné en vert. Il y a translation suivant résultat ci-après

b. Angle variable et une cote fixe

Dans ce cas, la déformation se fait en gardant la cote, du segment opposé à l’angle, fixe. Voir ci-après la déformation :

c. Angle variable et 2 cotes variables

Dans ce cas, le mur reste dans son alignement et, à la fois l’angle et le segment opposé évoluent. Voir résultat ci-après :

Vidéo d’utilisation du mode « assemblage des pièces »




Exporter et exploiter la data générée

Introduction

L’utilisation de AR2Build est illimité dans le cadre de l’abonnement mensuel. Il est possible de scanner un nombre illimité de projet dans le cadre de l’abonnement.

Les fichiers IFC, BCF, PDF seront générés lors de l’export vers la plateforme collaborative BIMEO. Les projets exportés seront facturés suivant tarif en vigueur (facturation au m² de Surface Habitable exportés).


1. Export d’un projet vers BIMEO



Pour toute demande spécifique envoyez un mail à

support@bimeo.fr

#BIMEO #BIM #Scan3D #openBIM #AR2Build

Société

SAS bimeo

11 rue du Clos Courtel

CS 30817

35708 Rennes

Rejoignez-nous

  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc LinkedIn Icône
  • Blanc Facebook Icône

© Copyright 2020 | bimeo |